Oops! It appears that you have disabled your Javascript. In order for you to see this page as it is meant to appear, we ask that you please re-enable your Javascript!

Si les aliments sucrés sont réconfortants, ils peuvent devenir de véritables drogues au quotidien.  comment déceler une dépendance et comment s’en débarrasser?

 

Depuis quelques années, le sucre est mis au banc des accusés. Et pour cause, le grand ennemi du cœur, le grand commandeur de l’obésité était principalement la graisse…

Pour plusieurs, le sucre est une véritable drogue dont il est difficile de se défaire. Une fois dans la roue de sa consommation, on peut se trouver aux prises avec des variations importantes du taux d’insuline dans le sang au cours d’une même journée, ce qui laisse plusieurs conséquences ravageuses à tout l’organisme,le CNRS de Bordeaux a prouvé, par une célèbre expérience sur des rats, que le sucre pouvait être plus addictif que la cocaïne.

le sucre raffiné est, en réalité, dangereux pour le corps. Ce dernier n’est pas conçu pour des doses aussi hautes de glucides. Pour s’en protéger, il produit une hormone : l’insuline. Elle va faire baisser ce taux le plus rapidement possible en transformant les sucres en graisses (triglycérides). Comme votre taux de glycémie baisse rapidement, alors que vous avez consommé une surdose de sucre, vous vous retrouvez en… hypoglycémie !

Du coup, vous allez ressentir la chute du taux de sucre dans le sang avec :

  • un coup de pompe, 

  • la fatigue, 

  • l’envie de dormir sur place

En vous rendant compte que vous êtes fatigué et que vous avez de dormir presque, vous allez vous dire que je dois manger quelque chose pour me redonner de l’énergie. Ainsi vous allez reprendre un nouveau produit sucré comme un biscuit ou un gâteau pour vous redonner un coup de boost..anssi de suite s’effectue le cycle infernale de l’addiction au sucre.

Repérer les signes de dépendance

Il ne faut pas confondre gourmandise et dépendance alimentaire : «Il faut distinguer l’envie du besoin», précise Laurent Chevalier. On peut se passer d’une envie alors qu’un besoin est par définition irréfrénable. «Il y a une différence entre aimer une pâtisserie, que l’on déguste passionnément à l’occasion, et avoir une envie incontrôlable et presque quotidienne de manger du sucre, quel qu’il soit», le marqueur fondamental de la dépendance est donc la recherche frénétique et la «consommation compulsive» d’aliments sucrés.

Comme de nombreuses addictions, la dépendance au sucre est un phénomène progressif voici quelques signes qui repèrent la dépendance du sucre :

La fatigue. 

Le premier signe que l’on ressent est une sensation de fatigue. Comme dit précédemment, l’hypoglycémie peut même amener à s’endormir sur place selon la quantité de sucre qui a pénétré l’organisme. Plus l’aliment est concentré en sucre, plus la fatigue sera importante.

La dépression. 

La dépression est une conséquence qui revient de plus en plus dans les addictions au sucre. Les hypoglycémies chroniques et la fatigue à répétition nous vide de notre énergie. C’est pourquoi, la dépression se manifeste.

L’obésité. 

Le surpoids, l’obésité ou même l’obésité morbide touche des millions de personne dans le monde depuis l’introduction des sucreries raffinés et des produits sucrés dans notre alimentation. La poudre blanche est la première cause d’obésité dans le monde.

 

Comment soigner sa dépendance au sucre ?

Si vous ne pouvez pas vous passer de vos doses quotidiennes de barres chocolatées, soda, cappuccino, confiseries et autres « plaisirs » sucrés, il va falloir y aller plus en douceur.

Comme un gros fumeur qui veut arrêter, il vaut mieux le faire progressivement. Vous pouvez choisir d’avoir un seul aliment sucré par jour, pendant les deux premières semaines. Puis, toujours une seule et unique gourmandise un jour sur deux… puis 2 fois par semaine.

Vous pourrez lire autant d’études que vous voudrez, mais tant que vous ne serez pas vraiment prêt à faire quelques changements de vie importants, vous resterez esclave de votre dépendance.

Comme tout le reste dans la vie, vous devez le vouloir. Vous devez vouloir vaincre les envies, vous devez vouloir faire de meilleurs choix, et vous devez vouloir faire ces choses parce que vous savez qu’elles seront sans aucun doute bénéfiques pour votre cerveau et votre corps.

MANGEZ DES BONS GLUCIDES

Les glucides peuvent être bons pour vous si vous évitez les féculents. Vous pouvez consommer: le brocoli, le chou frisé, le chou-fleur, le chou, les asperges, les champignons, les oignons, les courgettes, les tomates, le fenouil, les aubergines, les artichauts, les poivrons, etc. ils sont tous très bons pour désintoxiquer votre corps. Évitez les pommes de terre, les patates douces, les courges d’hiver, et les betteraves pendant au moins deux semaines . Vous ressentirez un regain d’énergie dans votre corps, et la clarté mentale sera nettement améliorée quand vous supprimerez le sucre. Manger des glucides sains est un moyen infaillible pour lutter contre la dépendance au sucre.

La prochaine fois que vous aurez envie d’une gâterie sucrée, ou d’une boisson sucrée, pensez plutôt à ce que cela fait à votre cerveau et votre corps.

Write a comment:

*

Your email address will not be published.

© 2004-2019 Zone-musculaction.com             

Menu