Sam Bryant Junior est un adepte hors normes. Cet homme de 70 ans pratique la musculation depuis l’âge de 44 ans et compte bien ne pas s’arrêter . Il a même participé à un concours de bodybuilding l’été dernier.

« L’âge c’est juste un nombre« . Avec cette phrase, Sam résume l’état d’esprit dans lequel il se trouve. A un âge où certains souffrent d’arthrose, cet homme de 70 ans continue de faire ce qui lui plaît : soulever de la fonte.

Avec un corps qui met la honte à la plupart des hommes de la moitié de son âge, Sam Bryant Junior est le fruit d’un travail acharné et d’un engagement dévoué pendant des années. Maintenant, à presque 73 ans, il est un bodybuilder du même niveau que des pratiquants jeunes.

Les gens ont dans l’idée que c’est l’âge qui vous rend vieux, mais je me rends compte que c’est un état d’esprit qui vous rend vieux », dit-il. « L’âge n’est qu’un chiffre et il donne à la plupart des gens , la majorité des gens , une raison d’être paresseux et de ne rien faire.

Sam à commencer la musculation à l’âge de 44 ans. Au début il s’y rendait pour évacuer le stress dû à un mariage qui se passait mal et il avoue même : je ne connaissais rien à propos de la musculation, je ne savais pas comment soulever les poids.

une année après ses débuts, son entraîneur lui a proposé de participer à un concours de musculation : c’était la première fois que je faisais de la compétition en quoi que ce soit, j’ai fini troisième dans la catégorie débutant et quatrième dans la catégorie professionnel. En juillet 2013, Sam Bryant a remis le couvert en participant à l’INBF Southern Natural Bodybuilding and Figure Championships dans l’état de Géorgie à l’âge de 70 ans.

Sam s’entraîne 2 fois par jour tout en ayant un travail à temps plein et de nuit. pour le régime  est typiquement constitué d’une gaufre sèche ou d’œufs brouillés avec du bacon. Le tout dégusté à la sortie de son travail, à 6 heures du matin avant d’aller à la salle.

« Je ne mange pas beaucoup »dit-il. Il peut ne plus remanger après le repas attenant à sa deuxième séance d’entraînement..son dernier repas peut être constitué d’un morceau de viande maigre ou de frites de patates douces. « Je n’ai jamais fait 3 repas par jour. Tant que je suis occupé, je n’ai pas faim, je n’ai pas sommeil. Ça ne me dérange pas. »

Il ne compte d’ailleurs pas prendre sa retraite de sitôt : « Je ne la prendrai jamais ! J’aime travailler ! »

Logo_footer

Tous les droits sont réservés