Pendant qu’elle parlait en direct samedi soir à Anvers, la journaliste Evelyne Boone s’est faite embrasser sur la joue par un homme..En plein coronavirus.

« C’est non seulement une atteinte à l’intégrité mais aussi un comportement inapproprié en ces temps de coronavirus », a souligné la chaîne privée flamande.

Il est crucial que les journalistes puissent faire leur métier en toute sécurité. Les informations sur le coronavirus sont primordiales. Nous appelons chacun à laisser les journalistes travailler et à garder une distance de sécurité », a déclaré le rédacteur en chef de VTM Nieuws, Nicholas Latair. Une plainte sera déposée contre l’auteur des faits, a-t-il assuré.

Logo_footer

Tous les droits sont réservés