Machines vs poids libres : quel est le meilleur ?

Dans la plupart des salle de sport, les gens sont confrontés à deux choix principaux en entrainement :

-Poids libres – haltères et kettlebells
– Machines de musculation.

Machines ou poids libres : quelles sont leurs différences ?

Au début de l’histoire de la musculation, les athlètes n’avaient pas d’autre choix que d’utiliser les charges libres . Ensuite les machines se sont développées et leur technologie est telle que rien ne semble pouvoir les égaler. Leur design est aussi puissant que leur sophistication. Rutilantes et high tech, elles sont parfois dotées de véritables ordinateurs de bord qui sélectionnent la charge idéale. Les inconditionnels des haltères vous diront que rien ne vaut la fonte pour devenir monstrueux. Pourtant, dans la pratique de la musculation, force est de constater que les deux sont utiles. Tenez compte de ce que vous voulez faire et avec quel muscle, du type de mouvement et de série, et vous choisirez la bonne alternative.

Les charges libres

Le grand avantage de s’entraîner avec des charges libres (banc de musculation avec barre, poids et haltères), par rapport à une station avec des poids guidés, réside dans le fait que le mouvement du corps est beaucoup plus libre, le mouvement naturel de l’athlète est donc respecté. L’exercice se fait ainsi en 3 dimensions.

Contrairement à une machine ou appareil avec charges guidées, le prix d’une barre et d’haltères est tout à fait raisonnable pour quelqu’un désirant se mettre sérieusement à la musculation. Les particuliers peuvent également trouver dans le commerce un banc de musculation complet à un prix intéressant, pour se muscler bras, pectoraux, triceps et dos à la maison.

L’inconvénient , c’est que les charges libres ciblent les muscles dans leur globalité. Il est difficile d’isoler totalement une zone en particulier lors d’un exercice.

Les charges guidées et les machines

Le travail des poids libres et mouvements composés, demande l’intervention de multiples articulations et groupes musculaires. Il permet de travailler le muscle ciblé et aussi d’autres muscles annexes. Les exercices aux poids libres en général sont exécutés de manière simple, en poussant ou tirant une barre.

Avec les poids et haltères, le travail se fait en trois dimensions, car le corps n’est pas guidé et doit contrôler le mouvement. Comme on est obligé d’équilibrer les charges pour maintenir la position durant le trajet de la répétition, cela mobilise plus les muscles et le système nerveux central. Ce type de travail oblige les muscles à recruter plus de fibres musculaires que la normale, ce qui leur fait gagner du volume.

Les machines sont valables pour isoler tel ou tel groupe musculaire si l’on chercher à remédier à un point faible particulier. En général, les appareils à charges guidées sont plus sûr bien que cette simplification puisse être excessive. Néanmoins, il est vrai qu’on n’a pas à craindre de se faire tomber une charge sur le pied, de gérer l’équilibre des poids.

Les machines diminuent globalement le stress imposé aux articulations, d’où son grand intérêt comme outil de rééducation pour la plupart des blessures musculaires, elles sont préférable pour travailler certains muscles comme les mollets et les adducteurs.

Enfin je conseillerais à tout pratiquant d’associer des exercices avec charges libres afin de construire les bases solides de la masse musculaires ainsi que le travail de la force, avec des exercices sur charges guidées en station pour du travail d’isolation afin de travailler des zones musculaires spécifiques.

 

 

Logo_footer

Tous les droits sont réservés